Annexes

 1) La biosynthèse de l’auxine

        1. Synthèse du D-érythrose-4-phosphate à partir du D-glucose :

 

        2. Synthèse de l’acide chorismique via l’acide shikimique :

 

        3. Synthèse de l’indole-3-glécérophosphate et du L-tryptophane :

 

        4. Synthèse de l’acide 3-indolacétique (auxine) :

 

 

2) Synthèse énantiosélective de la (-)-20S-dihydrocléavamine

 

Le composé 1 est déprotoné en α du carbonyle par la base (LiHMDS). L’anion obtenu réagit sur le bromure ajouté pour donner 2. Ce composé est ensuite réduit par le borane BH3 pour donner l’alcool 3.

La fonction amine est régénérée par hydrogénolyse puis réagit sur l’anhydride mixte de l’acide 3-indolacétique (auxine) et de l’acide pivaloïque pour donner 4. La fonction ester est transformée en acide par traitement à l’acide trifluoroacétique.

Le composé 6 est alors obtenu en par une réaction intramoléculaire de 5 dans l’acide polyphosphorique (PPA).

La réduction de l’amide en amine permet d’obtenir la dihydrocléavamine.

 

3) Formation de cyclobutanes fonctionnalisés par réaction domino

     Le précurseur de la réaction domino est préparé à partir de l’auxine et d’un alcool propargylique par un couplage peptidique.

 

Le sel d’or va se complexer sur la triple liaison du composé 3. La triple liaison ainsi activée va subir une attaque nucléophile de l’oxygène de l’ester pour donner un dioxane qui va subir un réarrangement pour donner l’ester allènylique 6.

Le sel d’or va se complexer sur l’allène du composé 6. L’allène activé va alors pouvoir subir une attaque nucléophile du noyau indole, le piégeage intramoléculaire de l’iminium formé libère le composé attendu 4 et régénère le sel d’or.

 

 

4) Synthèse de l’ICP-112

         1. Formation du précurseur à partir de l’auxine :

     L’auxine est déprotonée (acide et azote) puis l’anion de l’indole réagit selon une réaction de substitution nucléophile sur le 3-chloropropanamide pour donner 1.

 

2. Synthèse de l’ICP-112 :

     L’azote de l’indole est méthylé par action de l’iodométhane après déprotonation par la potasse pour donner 2. Par action du chlorure d’oxalyle, le composé 3 est obtenue et il réagit immédiatement avec le composé 1 préparé précédemment pour donner 4.

Le composé 5 est obtenu en générant in-situ de l’ammoniaque par réaction entre l’héxaméthyldisilazane (HMDS) et le méthanol.

L’ICP-112 (6) est finalement obtenu par formation d’une liaison entre les deux noyaux indoliques par un couplage oxydant pallado-catalysé.