Accueil   Actualites chimiques   News    Bonnes pratiques    Securite    Techniques    Manipulations    Liens

 

BONNES PRATIQUE DE LABORATOIRE…

 

Voici quelques petites recommandations d’usage qu’il faut avoir en tête lorsque l’on se lance dans la chimie expérimentale car si sur le papier la chimie ne présente que des risques somme toutes limités (taches d’encre…), dans la pratique, le danger est réel…

 

Donc :

 

- Ne jamais goûter un produit chimique (même s’il est censé s’agir de banal sel de table…)

- Ne jamais pipeter à la bouche, utiliser des propipettes.

- Ne jamais conserver ou consommer aliments et boissons dans un laboratoire (le jour où vous vous tromperez entre la bouteille d’acide et votre jus de fruit, vous comprendrez l’intérêt de cette remarque).

- Travailler dans une pièce bien aérée.

- Travailler sous hotte (allumée) lors de manipulations délicates.

- Ne jamais tenter de reconnaître un produit à son odeur.

- Porter une blouse de laboratoire en coton avec fermeture par boutons pression (si pour un raison ou une autre vous devez l’enlevez précipitamment, vous ne voudrez pas perdre de précieux instants à défaire vos boutons…)

- Attacher les cheveux.

- Travailler de préférence en pantalon plutôt qu’en jupe

- Ne jamais travailler pieds nus (rigolez pas, on a déjà vu des thésards en tongues dans un labo).

- Porter des lunettes de protection adaptée (avec rabats latéraux). Petite précision, les simples lunettes de vue ne sont pas considérées comme lunettes de protection.

- Porter des gants lors de la manipulation de produits dangereux (vérifier la compatibilité des gants avec les substances manipulées)

- Proscrire le port de lentille de contact (un jet de solvant dans l’œil pourrait dissoudre la lentille et la coller à l’œil, et ça n’est pas une blague).

- Interdiction formelle de fumer dans un laboratoire.

- Si possible, ne jamais travailler seul ou au moins sans que quiconque ne soit au courant (en cas d’accident, une deuxième personne pourra vous porter secours).

- Vérifier la qualité de la verrerie utilisée (en cas de brèches ou d’éclat, même si cela fait mal au portefeuille, mieux vaut se débarrasser de la verrerie incriminée – lors d’une réaction ou par chauffage, elle pourrait se briser ou même exploser).

 

 

Comment enfoncer un tube en verre dans un bouchon ?

 

- Il y a tout d’abord la méthode ‘barbare’ qui consiste à forcer le passage… Ca marchera neuf fois sur dix sans problème. Mais à la 10ème, le tube ripera ou se cassera pour venir s’enfoncer dans la main ou abîmer un doigt.

 

- Il y a enfin la méthode prudente qui limitera à la fois la casse et gardera vos dix doigts en état de marche.

Pour enfoncer un tube de verre dans un bouchon ou dans un tuyau en caoutchouc, on le saisit délicatement entre le pouce et l’index avec un chiffon, près de l’extrémité que l’on insérer dans le bouchon. On humidifie légèrement le tube puis on l’enfonce en tournant.

On peut également mettre une petite goutte de glycérine dans le bouchon…

Si le tube est coudé, on ne mettra jamais la paume de la main sur la partie courbe.