Nanovoitures incorporant un motif BODIPY fluorescent

 

James Tour est bien connu des chercheurs travaillant sur les nano-objets en raison de ses nombreuses contributions concernant notamment la synthèse et l’étude de nanovoitures capables de se mouvoir, dans certaines conditions spécifiques, sur des surfaces d’or ou de verre.

 

Par le passé ces voitures étaient généralement visualisées par microscopie à effet tunnel, imposant le dépôt de celles-ci sur une surface métallique conductrice. De façon à étudier le mouvement des voitures sur d’autres surfaces, des groupes fluorescents leur ont été ajoutés.

Dans un premier temps, un dérivé de la rhodamine fut testé, et malgré des résultats intéressants, il est apparu que ce groupe fluorescent pouvait gêner le mouvement de la voiture.

 

James Tour et son équipe ont donc envisagé d’utiliser un autre motif fluorescent : le BODIPY (4,4-difluoro-4-bora-3a,4a-diaza-s-indacene), connu pour être stable à la chaleur et à la lumière, possédant une fluorescence marquée et une bonne solubilité dans de nombreux solvants organiques.

 

Les nanovoitures suivantes furent ainsi synthétisées avec de bons rendements en suivant le schéma classique des autres représentants de cette famille et leur fluorescence fut mise en évidence.

 

Fig. 1 : Nanovoitures synthétisées.

 

Fig. 2 : Spectres de fluorescence des nanovoitures 1 à 4.

 

L’étude du mouvement de ces nouvelles voitures est actuellement en cours.

 

 

Source : Godoy J., Vives G., Tour J.M. Org. Lett., 2010, DOI : 10.1021/ol100108r