Synthèse du polycavernoside A selon une cyclisation de Prins

 

Le polycavernoside A est une molécule isolée à partir de l’algue rouge Polycavernosa tsudai en 1993. La structure proposée à l’époque fut validée par sa première synthèse totale en 1998 dont l’une des étapes clés consistait en la fermeture du cycle par une réaction de macrolactonisation de Yamaguchi.

 

 

L’équipe de Eun Lee rapporte aujourd’hui ses propres résultats. L’approche choisie ici consiste à former le macrocyle et le cycle tétrahydropyrannique par une réaction de Prins.

Ainsi lorsque l’intermédiaire avancé 15 est placé en présence de triflate de triéthylsilyle, d’acétate de triméthylsilyle et d’acide acétique, le composé 16 est obtenu avec un rendement de 85 % et une diastéréosélectivité de 6 pour 1.

 

 

Le mécanisme suivant peut être proposé.

 

 

Par la suite, une réaction d’hydratation intramoléculaire d’alcyne permet de former la molécule 17. Celle dernière est oxydée en 18 dont la double liaison C=C subit une ozonolyse pour former un aldéhyde.

 

 

 

Lorsque celui-ci est placé dans des les conditions d’iodo-oléfination de Takai, l’aldéhyde est bien transformé en iodure vinylique et le cycle subit une réduction de taille pour donner le cycle à cinq chaînons 2.

Quelques étapes supplémentaires permettent d’accéder au produit naturel.

 

 

Source : Woo S.K., Lee E., J. Am. Chem. Soc., 2010, DOI : 10.1021/ja1009579