Chlorure d’acide et métathèse

 

Il n’est probablement pas la peine de rappeler quels services rend la réaction de métathèse au chimiste, tant organicien que polymériste.

Le développement des catalyseurs de seconde génération (principalement par Grubbs) a permis d’étendre le champ d’application de cette réaction en augmentant le nombre des groupes fonctionnels compatibles avec la métathèse.

 

Les principaux catalyseurs employés

 

Il reste cependant encore des réactions délicates à mener, notamment celles mettant en jeu des amides α,β-insaturées où la nature des substituants portés par l’azote va fortement influencer la réaction - la présence de groupes électrodonneurs tels des alkyls entraînant la diminution des rendements.

 

Exemple type de réaction de métathèse difficile

 

L’équipe de Janine Cossy a proposé une approche permettant de passer outre ces problèmes de métathèse d’amides α,β-insaturées en réalisant tout simplement la réaction en deux temps (simple mais encore faillait-il y penser).

Pour cela, il suffit de faire réagir un alcène terminal avec le chlorure d’acryloyle 1 en présence d’un catalyseur de métathèse pour observer la formation du produit attendu A avec de bons rendements. Il ne reste plus qu’à rajouter une amine sur le chlorure d’acide A intermédiaire pour former l’amide α,β-insaturée B.

 

 

De cette façon il a été possible de former des amides, des ester et des azotures d’acyles α,β-insaturés en deux étapes avec de bons rendements :

 

 

 

Source : Ferrié, L.; Bouzbouz, S.; Cossy, J. Org. Lett., DOI: 10.1021/ol9021386